Les Facteurs du changement

Publié le par MOHAMED BEN CHIKH AL -AGHOUATI

Les Facteurs du changement

 

Les facteurs du changement

 

Je voudrais vous parler aujourd’hui d’un sujet de la plus haute importance et qui touche le développement  futur de notre ville et qui pourrait la sortir de la profonde léthargie dans laquelle elle se complait à se morfondre depuis des lustres. Nous avons tous tendance à tout mettre sur le dos des institutions de  l’Etat, des élus, en leur faisant endosser tous les tords du monde.


A bien analyser les choses, ceci est pour seulement ,une partie vrai. Comment me direz-vous ?


Je vous répondrai que nous avons une grande responsabilité dans ce qui  est advenu de notre cité. Combien, pour je ne sais combien de  dizaines milliers d’habitants, avons-nous d’associations crédibles capables de défendre les droits reconnus des citoyens ? Ou bien si vous en trouvez (et elles sont très rares) nous ne voyons pas du tout le fruit de leurs actions et le plus souvent elles sont boudées par les compétences locales, pour des raisons plus ou moins admissibles.  Vous avez autre chose également qui est peut-être le propre de notre ville : les notabilités de la ville, ceux qui sont capables de se faire entendre et d’agir ne font rien pour cette ville. Lorsqu’elles sont sollicitées, elles ne veulent pas s’impliquer se contentant de prodiguer hautainement leurs  « conseils ».


Tout cela pour dire que tant que nous nous impliquons pas directement dans la gestion et l’action en vue d’un changement, rien ne changera et nous attendrons vainement un changement qui ne viendra jamais.


Il y a quelques années l’association AACDL, a réuni sous son initiative toutes les personnalités de la ville de toutes les régions du pays pour convenir de ce qu’il y a lieu de faire pour, le développement de la ville mais depuis aucune nouvelle. Nous ne savons pas ce qu’il est advenu de cette louable initiative ?

Je voudrais que cette question soit de nouveau remise sur le tapis et qu’un débat sérieux et responsable s’instaure entre nous en vue de faire bouger les « choses » en vue sortir notre si belle ville de la situation déplorable dans laquelle elle vit.

  le 9 11 2015

   

 

Publié dans Mohamed HADJ AISSA

Commenter cet article

Mustapha 14/04/2017 13:54

Très bonne réponse Si Kamel, mais il faut toujours savoir que le mauvais exemple vient d'en haut. Qui a fait que les gens sont devenus si indifférents et je m'en foutistes. C'est parce qu'ils ont vu ce que font ceux sensés donner le bel exemple. Personnellement, je crois qu'on a pensé beaucoup plus à la course au trône qu'à éduquer ou tout au plus à maintenir l'éducation que nous ont laissé nos parents avant l'indépendance du pays. Après, nous savons tous que c'est le chao

HADJOUDJA KAMEL 09/11/2015 21:20

SALUTATIONS DU SOIR A TOUS( TES) .
LAGHOUAT compte 170.693 habitants ( Stat. 2012) . dont , parait-il, 7% d'aborigènes d'origine.
LES ASSOCIATIONS? ou sont-elles? Moi je n'en voit pas; ou si...il y'en a une: l'Observatoire Des Beni Laghouat qui agonise, s'il n'est pas déjà mort!
LES NOTABLES? ou se cachent-ils? moi, je suis persuadé qu'ils ont tous passés l'arme à gauche!
LE CHANGEMENT? Nous l'attendons depuis 1962. En vain.
L'AACDL? C'est quoi? Jamais entendu parler!
LA SOLUTION? C'est aux JEUNES de reprendre le flambeau de leurs aînés, de s'organiser , et de se prendre en charge; en respectant un certains nombre de critères fondamentaux:
1/ Qu'ils soient de bons citoyens: ( le sont-ils? Les a-t-on préparés pour cela? ) , c'est-à-dire activement engagés au sein de leur communauté, pour améliorer les conditions de leurs concitoyens.
ils sont FIERS de l'endroit ou ils vivent, et luttent pour son amélioration. pour cela il faut naturellement un peu d'idées et d'effort!
2/ Travailler dur.
3/ être honnête et intègre.
4/ Respecter ses semblables.
5/ Respecter l'environnement.
6/ Respecter les lois.
7/ Accomplir ses devoirs de citoyen: voter; payer ses impôts, participer activement à la vie associative...
8/ Éduquer correctement ses enfants.
9/ Respecter ses parents et les protéger lorsqu’ils vieillissent.
10/ Apprendre à écouter les autres et leurs idées.
11/ Apprendre à partager son savoir et autres...
12/ Respecter les biens d'autrui...
" Nul n'est bon citoyen, s'il n'est bon fils, bon père, bon frère, bon ami, bon époux." Art.4 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793. France .
BONNE FIN DE SOIRÉE ET BONNE NUIT!

LAGHOUATI 10/11/2015 16:04

Tout à fait vrai hadj Kamal . C'est une question de culture et d'hommes et pas seulement de lois ou règlements à appliquer , c'est pourquoi la question est très difficile à prendre en charge