Les projets de développement proposés à Mr le Premier Ministre

Publié le par LAGHOUATI

Observatoire des beni- Laghouat


Les projets de développement proposés à Mr le Premier Ministre.


le tramway pour la ville de Laghouat : s’avère indispensable.
une ville nouvelle de 50000 habitants : avec toutes les infrastructures et commodités  nécessaires.
un institut de formation de techniciens d’hydrocarbures : en vue de faire face aux besoins de Hassi  R ‘mel .  
 un hôpital de traumatologie et d’orthopédie (60 lits) : en raison de l’importance géographique de Laghouat.
 Un institut de formation de techniciens paramédicaux et de sage femmes :    en vue de faire face aux besoins des infra structures hospitalières qui seront  livrées  à court et moyen terme.
Un institut de formation de techniciens d’hôtellerie et de restauration : vue que Laghouat est considérée comme porte du sud algérien.
Une école préparatoire aux grandes écoles universitaires : rattachée à l’université de Laghouat. 
Un institut de formation des cadres de la jeunesse et des sports (proposé depuis longtemps).
 Une école de formation de techniciens Sonelgaz  (gaz et électricité)
 Un institut de formation de technologie de la télécommunication et des services  postaux.
Ecole régionale des beaux arts, d’impression de calligraphie et de reliure.
Nous proposons également dans le cadre de la stabilisation et de droit humanitaire et social des cadres supérieurs de l’état ,l’annulation de la décision de l’ancien chef du gouvernement  interdisant la nomination des cadres supérieurs  de l’état dans leurs wilaya d’origine : mesure arbitraire favorisant  la fuite des cadres ,l’éclatement de la famille ,et le non respect de la dignité traditionnelle ,poussant les jeunes cadres à la corruption , au détournement   et à l’enrichissement  illégal ,loin de leur milieu familial où ils sont  habituellement  connus . 


                                                                                                 Laghouat  le 16.04.2013


                                                                                        Le président  de l’observatoire 

Commenter cet article

Lazri Noureddine 02/05/2013 14:06


Salem!


Hallucination,réve , illusion ou mirage ?


"Une vision sans action n'est qu'une hallucination!"


Reveillez vous et soyez realistes! Le commentaire de mon ami Amine Lotfi est a proposer a Mr Sellal pour etude et suite a donner!!!!!!   


 

Amine Lotfi 02/05/2013 12:47

Dans le contexte des contestations des jeunes du Sud et du marasme dont lequel la Ville de Laghouat est empêtrée depuis 1965 , elle qui a été volontairement sacrifiée sur l’autel de considérations
subjectives les cris d’orfraie sur le tard de celles et ceux qui ont fait dodo 50 années durant malgré les postes clés et de décisions qu’ils ont enfourché pour inverser cette tendance diabolique
durant leurs magistères pour réduire les disparités régionales , économiques et sociales en ne soutenant pas le développement des régions et leur compétitivité via notamment des aides au
financement d’infrastructures de bases dont Laghouat a été toujours exclue on ne sait trop pourquoi . La venue du 1er Ministre est donc l’occasion propice pour exiger une part du gâteau et des
postes clés que se partagent depuis 50 ans entre elles les mêmes Wilayas et le même sérail. «Cette union des forces même tardivement représente un front uni contre les disparités et les
répartitions inégales des richesses et des postes c’est le début d’un travail renforcé entre les enfants d’une même ville, et seule l’union peut faire reculer les extrêmes», Ce déchirement n’est
pas le seul. Une certaine désillusion flotte, entre le souvenir d’un espoir et une dure réalité politique et sociale. Entre les discours et les actes dont Laghouat n’a jamais vu la couleur. Il
faudrait poser au 1er Ministre les bonnes questions sans caresser dans le sens du poil et sans langue de bois sur les «injustices commises à l’endroit de la ville de Sidi Hadj Aissa qui ont mis le
tissu économique de la ville sur le carreau. Ce sont des dégâts qui se font quand une politique régionaliste dérive et qu’elle n’est plus sur le fond». «Un changement de cap » est plus que
nécessaire. «Le gouvernement jusque à autiste à l’endroit des revendications du Sud devra réviser sa copie » car il y va de la cohésion et de la stabilité du pays mise à mal par ces politiques
Douaristes .

taouti 02/05/2013 01:23


pour le CAT l'ex siége de la Radio de Laghouat est tout indiqué et il peut etre partager avec TDA

taouti 02/05/2013 01:18


1)il faut une zone industrielle nouvelle génération dans le cadre du programme géré par l'ANIREF car en plus des 42 retenues il est prévu d'aller à 50.elle sera préte dans 3 à 4 ans avec la ligne
de chemain de fer Laghouat -Hassi messaoud et les autoroutes des hauts plateaux  et Nord-Sud.Laghouat peut devenir attractive.


2)il faut proposer la création d'une agence de développement local chargé de la promotion des investissements et la réalisation des études de potentilités de la Wilaya ansi qu'une banque de
projets à proposer aux investisseurs et un plan marketing pour les attirer.


3)il faut proposer la création  d'une Société de Développement Industriel ,Etablissement financier pour le financement des investissements à taux 0 et l'accompagnement des investisseurs.Ces
derniers signeront la Charte de l'Investissement basée sur la Respensabilité Sociétale de l'Entreprise.


4)il faut mettre en place un programme de développement de la Culture de l' Entreprenariat au profit des jeunes et des acteurs du développement.

Youcef Laghouati 30/04/2013 22:22


A mon tour d'exciter l'indignation des Laghouatis, N'est-ce pas Laghouat qui a été dotée en 1959 de la première station régionale de Radiodiffusion après celle d'Alger, n'a elle pas été
la capitale des oasis et de la saoura s'étendant sur toute la superficie du sud Algérien soit les 3/4 du territoire National. De toutes les directions qui formaient son administration exécutive
locale, il n'en reste plus rien même en dernier temps le poinçonnage de l'or a disparu vers ailleurs, déplumée Laghouat est revenu à son origine de garnison dont tous les services dépendent de
Ouargla Ghardaia, Djelfa Ain Oussara et j'en passe. Monsieur le Premier Ministre ordonnez à vos départements Ministériels de cessez leurs tortures contre cette citadelle Révolutionnaire mère de
1500 Martyrs tombés au champs d'honneur pour que vivent leurs enfants libres dans la fierté la dignité loin de toute forme de vie marginale de mépris et de sous développement. Des villages ont
été transformés en capitales et Laghouat en un village abandonné à l'exode rurale qui a fait tous ses malheurs, et tout le reste de l'histoire vous le connaissez assez bien. Merci votre
excellence.

Ahmida MIMOUNI 30/04/2013 20:13


Je vais exciter l'indignation de mon frère Youcef : Laghouat qui fut historiquement la première station météo après Alger est aujourd'hui totalement "zappée" dans les bulletins météo de la TV
algérienne. Par ailleurs, si on veut connaître  la météo de Laghouat, ce n'est pas au site de l'Office algérien qu'il faut aller mais à celui de TV5. J'ai honte de le dire, mais c'est la
stricte vérité.

Ahmida MIMOUNI 30/04/2013 20:06


Existe-t-il une école vétérinaire dans la région?

LAGHOUATI 30/04/2013 20:13



non , la plus proche se trouve à Blida



Youcef Laghouati 30/04/2013 17:29


Ajoutez à cela un projet d'importance capitale longtemps ignoré et pour lequel je mène un combat sans relâche depuis le mandat de Mr. Ali Ammar à la tête du Ministère de l'information
sans résultat. Notons que pendant le court passage respectif de Mrs. Hamadache,  Farci, et Mechri à la tête de la Wilaya de Laghouat mon voeux était sur le point d'être exhaussé Hélas les
événements étaient plus marquants et ont décidé le contraire malgré l'importance de ce projet qui ne nécessite qu'un petit logement pour le personnel et sans investissement coûteux; oui il s'agit
d'un CAT (Centre d'Actualités Télévisées). Laghouat se trouvant au juste milieux entre Alger et ouargla n'a pas eu ce privilège malgré sa situation géostratégique  et les milliers de
manifestations Nationales et Internationales qu'elle a abrité qui sont passées inaperçues et dans le silence totale, en plus des rencontres et conférence presque permanentes qu'organise le pôle
universitaire Ammar Telidji. Faut-il continuer à étouffer cette ville phare berceau de la résistance de la révolution du Nationalisme et des sciences ?Est-ce logique qu'un CAT soit implanté à 190
km de la station régionale ? soit à ghardaia, alors que s'il se trouvait à Laghouat il aurait à couvrir au moins 4 wilayas dont Djelfa El Bayad Ghardaia et Laghouat. Cette privation est elle par
punition par incompétence des décideurs, par négligence par racisme ou par travail au pif sans aucune étude politique et économique ? Nous sollicitons de son excellence Mr Hadj Abdelmalek Sellal
Premier Ministre de se pencher sur ce sujet d'importance capitale et de l'inscrire en priorité sur la liste des éventuels  nombreux projetsde développement réservés à cette région bien
connue par son excellence et longtemps marginalisée.

boucherit 30/04/2013 17:23


bonjour à tous 


je rêve que Laghouat ait des pistes cyclables sécurisées et que les gens reprennent le vélo comme avant ,c'est une ville plate c'est un grand  avantage. Autrefois filles et garçons allaient
au lycée en vélo ,moi même j'ai été en vélo jusqu'en terminale (1977) on allait même en excursion à l'Oued M'zi avec Mr Soleil avoup(prof de science au lycée Elimame Elghazali) pour faire le TP
sur la fougère ou en géologie en faisant des coupes sur le sol ,c'est des images gravées et inoubliables.Ainsi si on reprend les vélos ,on verra moins de surpoids et obésité , on éviterait toutes
les maladies de la sédentarité et la mal bouffe tel que le diabète ,hypertension artérielle ,rhumatisme ,apnée du sommeil et même certains cancers sans parler de la pollution qu'engendrent ces
bus et voitures et ce qui a entrainé ces allergies qu'on ne voyait pas auparavant.


Et peut être qu'on verra le métier de "cycliste"resurgir pourquoi pas ?


Il faut que les associations de l'environnement ,anticancer ,des diabétiques et autres se mobilisent afin de réaliser ce projet ainsi on évitera pas mal de maladies .


SPV honorable observatoire de BéniLaghouat ,essayez de faire ce rêve d'une Laghoutie une réalité qui ne coutera pas cher à la localité ni au citoyen ou citoyenne(vu le prix des voitures et
motocyclettes )et un gain en santé.


Merci de publier ce rêve pour avoir une ville non polluée et ses habitants en bonne santé.


Dr Boucherit Ghania