Melh – Kim, Chameau- planton, Camelote et les autres(1ère partie) Nouvelle écrite par MS.LAMARA

Publié le par LAGHOUATI

 

Nouvelle

 

Melh – Kim, Chameau- planton, Camelote et les autres

«Le meilleur d’entre nous est un imposteur » (Nietzsche)

(1ère partie)

Par Mohamed – Seddik LAMARA

 

Black Rock City sur Mer des Boues, 2447

 

11 septembre 2347, les Etats-Unis font l’objet d’une attaque nucléaire des plus dévastatrices. 346 ans, jour pour jour, après les raids sur les tours jumelles de New York, des commandos de la néo-El Qaida  agissant sous la férule de la redoutable secte «El Qari’a » (l’assénante), frappent avec une force inouïe,  et à partir de ses deux côtes, l’Amérique maîtresse, depuis des lustres, d’un monde totalement soumis à ses caprices.

New York, Boston, Loos Angeles, Chicago, Michigan et plusieurs autres villes de moindre importance ont subi de lourds dégâts infligés par des tirs de missiles portables échappant à toute détection. Washington, la maison Blanche et le Pentagone protégés par des boucliers antimissile sophistiqués ont échappé au désastre mais ont, tout de même,  essuyé de sérieuses attaques menées par des kamikazes bardés d’explosifs de dernière génération dont la déflagration s’est propagé jusqu’au bureau ovale. Le président US à cette époque, l’arabo- américain Omar Husni Jamal Baraka  a failli y laisser la vie, les gaz incendiaires dégagés par l’explosion l’avaient brûlé au troisième degré. Pas moins de dix mètres carrées de peau prélevée sur les cadavres des victimes de ces attaques ont été nécessaires pour réparer son épiderme et le remettre, assez vite, sur pied.

Passé l’effroi des premiers jours du désastre, le pouvoir fédéral qui avait, depuis longtemps, anticipé sur sa probable survenue, n’a pas tergiversé un seul instant pour mettre à exécution la réplique mastodonte tant espérée par les ultras de l’option «USA maîtres du monde ». Les lobbys chagrins lovés dans les mamelles néo-sionistes se révélèrent les plus entreprenants à encourager cette option en déliant prestement leurs escarcelles. Rabaisser, une fois pour toutes, le caquet aux arabes et aux musulmans, constituait une occasion inespérée pour domestiquer ces peuples mais aussi pour asservir l’ensemble de l’humanité à l’humeur de l’oncle SAM.

Tache d’autant plus aisée, qu’en sus de la vassalité acquise, depuis plus d’un siècle, de l’Amérique du Sud et de l’Europe ainsi que  de toutes les entités à sa périphérie, les USA restaient maîtres du jeu avec une Inde et une Chine éclatées en une multitude d’états atomisés et un Moyen Orient métastasé par une expansion israélienne au-delà de l’Euphrate et jusqu’aux confins du Maghreb Oriental.

Avec la complicité pathologique des monarchies enturbannées, l’embryon d’état palestinien n’a pu résister aux assauts délétères de trahisons tous azimuts.

Le même sort a été infligé à l’Iran, à l’Afghanistan, au Pakistan et à la quasi-totalité des pays musulmans de l’Asie. La Russie a fini par imploser sous la pression des velléités indépendantistes de plusieurs territoires la composant,  transformés en autant d’états sans relief ni vigueur, contraints à des conflits armés récurrents.

Bien avant, entre 2045 et 2141, l’humanité a failli être totalement anéantie par une série d’épidémies virales engendrées, sans rémission, par la déforestation massive de l’Amazonie  et le dérèglement climatique. Près des deux tiers de la population mondiale ont succombé à cette malédiction. La plupart des pays considérés alors, comme émergents furent réduits à leur plus simple expression en raison de la faillite du commerce mondial. (Suivra…)

 

 

Publié dans Med Seddik LAMARA

Commenter cet article

Sous la protection d'Allah 22/01/2015 18:30


                                                                
L'imagination fertile est contagieuse apparamment.


Souhaitons que ce ne sont pas des Visions, à l'exemple de celles de Nostradamus, ni inspiré de pensées de Nietzsche qu'on disait fou?


Quoique, les prémices laissent à réfléchir.

malek 22/01/2015 15:32


une imagination presque reel