Non, le fil n’est pas coupé…..-par notre grand ami Samir Ouramdane-

Publié le par LAGHOUATI

Non, le fil n’est pas coupé…..

 

Deux beaux textes envoyés par mon ami Amine Lotfi qui résument pour nous tous les sentiments que nous avions à l'égard de votre père Belkacem mon ami soit assuré de mon amitié éternelle et celle d'Amine Lotfi qui est très peiné mais feint de le cacher par la disparition de celui qui venait presque tous les jours dans son bureau lui faire coucou

Samir Amirouche Ouramdane Azzouza

LA MORT

La mort n'est rien. Je suis seulement passé dans la pièce à côté. Je suis moi, vous êtes vous. Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours. Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné. Parlez de moi comme vous l'avez toujours fait. N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel et triste. Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble. Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi. Que mon nom soit prononcé comme il l'a toujours été, sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre. La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié. Elle est ce qu'elle a toujours été. Le fil n'est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de votre pensée simplement parce que je suis hors de votre vue ? Je vous attends. Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin. Vous voyez, tout est bien.

Chanoine Scott Holland

 

TEXTE DE L’AUTEUR ANGLAIS WILLIAM BLAKE

Je suis debout au bord de la plage. Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l’océan. Il est la beauté, il est la vie. Je le regarde jusqu’à ce qu’il disparaisse à l’horizon. Quelqu’un, à mon côté, dit : «il est parti » ! Parti vers où ? Parti de mon regard, c’est tout ! Son mât est toujours aussi haut. Sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine. Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui. Et, juste au moment où quelqu’un, près de moi, dit : « Il est parti » Il y en a d’autres qui, le voyant poindre à l’horizon et venir vers eux, S’exclament avec joie : « le voilà » ! C’est ça la mort !

 

Samir Amirouche Ouramdane Azzouza

Publié dans LES AMIS DU BLOG

Commenter cet article

Sonia 19/01/2011 13:53


que c'est tellement beau


Smahi 19/01/2011 12:59


Vous avez tout dit


Sonia 19/01/2011 12:57


c'est mieux que l'aspirine mieux que le miel merci pour ces mots tellement justes


Belgherbi 19/01/2011 10:36


Je vous remercie ca fait tellement de bien


Benmiloud 19/01/2011 08:03


Textes cataplasme pour âmes meurtries ça fait du bien merci pour ces mots apaisants


Benadjila 18/01/2011 13:08


Merci à vous Hadj pour ce torrent de belles choses


Rayane 18/01/2011 12:56


Je suis séduit par ces 2 textes merci à nos deux compères pour ce joli cadeau


Soukehal Djamal abdenasser 18/01/2011 12:52



C'est la vie. 



Sedrati 18/01/2011 12:34


Merci à vous Sedrati Aflou


Benadjilla 18/01/2011 12:31


c'est tellement juste merci


Belgharbi 18/01/2011 11:55


LES DEUX TEXTES NOUS APPORTENT LA SÉRÉNITÉ RECHERCHÉE


Rezig 18/01/2011 11:49


Somptueux et apaisant


Merrad .Z 18/01/2011 10:11


Magnifiques c'est apaisant merci Mr Amine Lotfi merci Mr Samir


Bendimered 18/01/2011 09:57


Très beaux textes qui nous balisent la route de la vie et de la mort


Barkat 18/01/2011 09:55


Merci à ces 2 amis qui ont prouvé leur attachement à la ville et à la personne du disparu salutation spéciale chaleureuse à messieurs Amine Lotfi et à Samir


Kahouadji 17/01/2011 21:39



  La vie, la mort font partie de la meme équation; la perte de vue de quelqun ne signifie rien , c'est le sens de percevoir l'autre qui signifit tout , l'étoile reste toujours scintillante
meme si elle est loin.



DJOUDI HADJ ALI 17/01/2011 13:39



Grace à Dieu et tant qu'il y aura des hommes et des femmes
sincères, le fil ne se coupera jamais.


HADJ ALI DJOUDI



DJOUDI HADJ ALI 17/01/2011 13:36



c'est réconfortant merci Amine 


Ton ami et frère HADJ ALI



Benyelles 17/01/2011 12:51


2 textes qui nous interpellent choisis avec l’âme du poète par notre ami Amine Lotfi relayé par le singulier Mr Samir qui démontre par là qu'il est le digne élève du grand maître auquel une grande
amitié les rattache 2 textes esthétisants qui disent pour nous et pour notre apaisement la signification de cet autre coté de la fin de la vie qu'est la mort mes salutations à vous tous amis de
Laghouat Benyelles Tlemcen


LAGHOUATI 17/01/2011 13:29



Que la paix de Dieu soit sur vous , frère Benyelles



Mebarki 17/01/2011 12:42


Deux beaux textes merci à messieurs Amine Lotfi et Samir