Notes biographiques sur si Allal Rouighi- par son petit-fils Krim Bouguerra-

Publié le par LAGHOUATI

ALLAL ROUIGHI

 

ROUIGHI Allal, est né le 22 juin 1922 à Laghouat.

- ancien élève de  Cheik Embarek el Milli

- Ancien élève du Lycée de Boufarik

- ancien membre des scouts musulman en compagnie de :

-Abdelmalek BOUAMEUR

-Yahia KHELIFA.

-Abdelkader MIMOUNI

-Hedroug MIMOUNI.

 

- Il a été également membre dirigeant de l’équipe d’El Hillal de Laghouat en compagnie de Messieurs : D'HINA Mohamed et CHETTIH Bachir (trésorier)

 

Après le mauvais accueil réservé au gouverneur général d’Algérie le sinistre  Lacoste ,  Laghouat  dut subir encore une fois la colère de l’occupant par le transfert de la préfecture des Oasis vers Ouargla en octobre 1960. La majorité  des cadres étaient des français. 

-         En 1962 Salah BELLOUNAR a été installé comme premier préfet de la préfecture des oasis,  après le départ massif de la majorité des cadres français, ce dernier fait appel à Allal ROUIGHI pour lui confier la mission de faire venir de Laghouat des jeunes ayant déjà exercé dans l’administration.

-         C’était une mission délicate, mais grâce à sa persévérance et sa parfaite connaissance des hommes et de leurs potentialités, il a réussi à  faire venir à Ouargla des jeunes  de Laghouat qui avaient des prédispositions tels que :

-         MEDJELLED Mohamed.

-         BELMECHRI Makhloufi.

-         TIDJANI Abdelaziz.

-         BOUGUERRA Mohamed.

-         HAMDI Mohamed.

-         KHALFAOUI Amar. (Amar Lakehal)

-         HASSAN Bachir.  

-         GHOMARI Djelloul.

 

En allant à Alger pour une mission de service, il est décédé le mercredi 30 novembre 1966 à Boghari dans un accident de la circulation.

            

NB: photo prise quelques mois avant sa mort  à Ouargla avec ma sœur qui est mère de deux enfants. 

 

Krim  Bouguerra ( petit fils du défunt)

 


 

Publié dans NOS VÉNÉRABLES AINES

Commenter cet article

Rouighi Bachir 28/12/2010 11:30



J'avais promi à Krim de compléter la biographie de notre défunt Si Allal Rouighi par quelques informations que j'ai pu collecter à la suite d'une discussion avec Hadj Tahar ben Allal Rouighi,
mais ce dernier m'a devancé par son chaleureux et très significatif commentaire. Je dois avouer Hadj Tahar est toujours au point lorsqu'il s'agit de l'hstoire de la famille Rouighi.
Effectivement, il m'a beaucoup aidé dans nos recherches généalogiques.


Mes remerciements à Hadj Tahar ben Allel pour sa contribution. A celà j'ajoute modestement que le père de Si Allel Rouighi, Atallah (1887-1971) était aussi un Khodja, qui a servi l'adminsitration
de la commune mixte de Laghouat et que son grand père Si el hadj Ahmed ben Rouighi (1854-1936) fût à la tête de la mahakma des Larbaa en qualité de "Bachadel autonome" de 1928 à 1936.


 



LAGHOUATI 28/12/2010 11:37



Bravo et merci Bachir pour ce complément que j'invite Krim à noter tout de suite et d'imprimer tout ça pour sa mère qui doit l'attendre tous les soirs.



Bachir 28/12/2010 04:25



Salam chers frères, Je découvre al marhoum si Allal Rouighi à travers vos écrits! Je connais ses enfants. Vu son parcours (proche des Mimouni et des Dehina) il était probablement membre actif de
l'UDMA (Ahbab Al Bayan et Amis du Manifeste de Ferhat Abbes). Avez-vous des informations et des documents sur la section de l'UDMA à Laghouat etre 1944-1954 et même après l'indépendance (et bien
oui cela a existé!) ?. Je ne comprends toujours pas un tel silence et indifférence autour de ces personnalités, surtout de la part de leurs descendants et amis, pourtant ils ont
beaucoup contribué au rayonnement de Laghouat et à l'Algérie. On leur doit un hommage à la hauteur de leur sacrifice et dévouement (un vrai projet de valorisation de ce patrimoine culturel!).
Qu'Allah soubhanou les Récompense de Sa générosité et nous Pardonne de notre manque d'engagement. Meilleures et fidèles salutations à tous. Bachir



LAGHOUATI 28/12/2010 11:09



J'adhère totalement à votre appel d'écrire la mémoire de notre ville à travers ses hommes illustres, pour cela il faudrait que tous ceux qui détiennent des documents qui peuvent servir cette
louable initiative de le faire au plus vite. Il est permis , pour les personnes volontaires et désireuses de faire connaitre l'histoire de leur ville, de se rapprocher des vieilles personnes et
de recueillir leurs témoignages : je pense à si Aissa Mechattah , à si hadj Bachir D'hina, à si mohammed Messaoudi ( el alem) , à si hadj Brahim Gouhiri.....


Qui commence ?



Soukehal Djamal Abdenasser 27/12/2010 18:04



Je découvre un homme valeureux, j'ai les larmes aux yeux, je découvre une nouvelle facette de mon ami Hadj Tahar. Je connais très bien les Rouighi qui sont mes amis et aussi parents, il
y a une telle charge émotionnelle en moi qu'il m'est difficile de continuer. amitiés à mes amis. 



Soukehal Djamal Abdenasser 27/12/2010 17:56



La ville de Laghouat a été tout le temps pénalisée, Elle aurait pu être wilaya depuis l’ère des temps. Nos valeureux cadres ont été à tous les combats , finalité ils sont
marginalisés, c'est la triste réalité, ne me dites pas le contraire SVP.



Krim BOUGUERRA 27/12/2010 10:57



 


Mes remerciements à mon oncle Hadj Tahar d’avoir fournis ces informations plus enrichies et
complémentaires sur le parcours de mon grand père, je voudrais également l’informer que ma mère va lire ce qu’il a écris et  qu’il est responsable de
cette grande décharge émotionnelle qu’elle va subir.


(elle a eu un petit aperçu ce matin au téléphone…et subitement la communication s’est
coupée… ???)


Que Dieu te protége et préserve ta santé INCHA ALLAH.


 


Mes amitiés à mon frère Fodhil,  je profite de cette occasion
pour t’informer que le G 1 AA est presque une marque déposée de la famille, et pour revenir à l’histoire de la 404 (tu est bien placé pour le savoir)  je me souviens qu’elle était dotée d’un tourne disque de 45 tours.


Effectivement nos familles étaient très liées, je n’ai pas envie d’évoquer les bienfaits de ta mère ALLAH
YERHAMHA pour ne pas te faire p…   


 le bonjour à Dahmane,Abderazak et
Mohamed.


 


Quant à mon petit frère Kady, n’oublis pas ta promesse, mes salutations à tes parents et à la  kessra bedoua (inégalable)  de ta mère me manque beaucoup. 


Krim. 



LAGHOUATI 27/12/2010 11:57



Sabah el kheir , Krim , ton article et son complément par hadj tahar ainsi que le commentaire de Fodil  et l'article de hadj ali nous ont appris pas mal de choses sur ton grand père que nous
ignorions. Merci à vous tous car cela a été une occasion pour nous incliner à sa mémoire et invoquer Allah le tout puissant de lui accorder sa miséricorde



ROUIGHI TAHAR 26/12/2010 23:40



J'ai été particulierement touché
lorsque Abdelkarim Bouguera mon neveu (fils de ma chére soeur ainée) m'a demandé de lui donner quelques informations sur la vie de mon defunt pere 
ROUIGHI ALLAL BEN ATALLAH BEN AHMED rahimahou allah
  Je suis toujours pris d'une sensation indescriptible dés que j'aborde la vie de mon pére et parler de lui au passe
 lui qui occupe une grande place par sa presence dans mon coeur
   Je dois avant tout remercier mon frére Elhadj Aissa Hadj Mohamed (avec lequel nous sommes lies par le sang et l'estime) pour tout ce qu'il a
entrepres dans le soucis de faire connaitre aux Laghouates et aux Algeriens de toute regions ,la qualite et la vaillance des enfants de Laghouat.
 ".. Cette ville superbe en heros et hommes fertiles.."
  Mon pere Allal a été a Boufarik pourses etudes secondaires en compagnie de Tlidji Amar
Il a debute dans l'administration Française comme secretaire avec Si Elhadj Ali Moulay et Hadj Yahia Khelifa.
Pendant la revolution,il assumera son devoir avec le nationalisme,herite de son passe de scout et d'eleve de Mbarek Elmili.il a rendu des services que lui reconnaissent ceux qui l'ont connu, en
particulier ;feus le colonel Abdelghani et le commandant Omar Tlidji
Lorsque la France decida de deplacer lesiege de la prefecture de Laghouat à Ouargla;il joue un role important en encourageant les jeunes de Laghouat à l'epanouissement de ce departement et il
finit par etre chef de la 1ere division jusu'au 30 novembre1966 ou il trouva la mort dans accident de voiture alors qu'il etait en service
Il etait pere de 13 enfants .il etait aimé de tous et n'a vecu que 44 ans .mais j'ai l'impression qu'il en a vecu 100 ans
Derriere cet homme ce Laghouati se trouvait une grande femme ma mere Takhi Aicha qui a su prendre le relais apres sa mort malgre son veuvage precoce à 40 ans.elle permit à tous ses enfants
garçons et filles de vivres en toute serenité grace a sa bravoure et son sacrifice .elle partit tres tot a l'age de 63 ans épuise par la vie et trahit par la maladie.en Mai1993 ce moi qui verra
partir aussi son fils Atallah tres cher par tous en2010.
 Je demande à tous ceux qui les ont connus de leur accorder une place dans leur priere sans oublier ma tante Takhi Zohra.
Je dois saisi l'occasion pour rendre un hommage à mon grand frere Bouguerra Mohamed qui nous a toujours  soutenu dans les moments difficiles.comme il
en est de méme pour mon frere ainé Mohamed sans oublier Mehalia ma soeur ainée que Dieu lui vienne en aide.Car je l'aime comme l'aurai voulu mon pere qui l'aimait tant,car elle portait en plus,le
prenom de sa chere mere .
J'ajoute que mes parents ont été orphelin l'ein et l'autre et nous ont donné un amour profond et sans limite qui ont fais de nous des hommes et des femmes simples,serviables et genereux.
Voila un aperçu succint qui peu s'etabler sur des pages.
C'est l'histoires d'une famille de L'aghout humble qui a tout donne a son pays sans se servir.
Dieu merci,quelque soit la fonction occupée.
Ne m'en veuillez d'étre fier et élogieux pour mes parents;semblables a tous les Laghouatis qui meritent une reverance respectueuse.                                                    
Merci Si EL HADJ MOHAMED EL HADJ AISSA .

  SALUTATION FRATERNELLES



                   ROUIGHI TAHAR BEN ALLAL.



LAGHOUATI 27/12/2010 08:07



Mes meilleures salutations frère Hadj Tahar, merci pour ce long commentaire qui apporte un éclairage plus intime de la personnalité de notre grand disparu Allah Yarahmou



foudil 26/12/2010 19:55



je ye rappel  mon frere krim que ton grand pere si allal avait une 404 berline jaune immatriculee g 1 aa et qu il etait un grand ami a mon pere et que la troupe     el
thouraya        de laghouat   chantait souvent  dans le grand    salon a ouargla    ou il etait en fonction a
la  prefecture des oasis directeur de la reglementation       un grand bonjour a tes parents



LAGHOUATI 26/12/2010 20:29



BRAVO Fodhil tu arrives meme à te rappeler le numéro d'immatriculation du véhicule de si Allal , il faut avoir de la mémoire pour ça, chapeau !



medjelled abdelkader( kady) 26/12/2010 18:19



salut krim mon frere c'est kady de laghouat jet'enverrai davantage de photos de (pa) et tonton plus tard devine qui est sur les photos



Mohammed HADJ AISSA 26/12/2010 15:16



Deux choses que je ne connaissais pas de si Allal Allah yarahmou : je ne savais pas qu'il a fait partie du bureau de l'équipe d'el hilal , 2° qu'il est mort à 44 ans , je croyais qu'il était plus
agé , plus de 50  ans. Cette année là en 1966 , j'étais au lycée El Mokrani, Attalah aussi je crois en classe de première



Mohammed HADJ AISSA 26/12/2010 14:25



Merci Krim pour cette excellente biographie de ton grand-père. Je signale aux jeunes qui n'ont pas connu si Allal que c'est le père de notre frère si Mohamed, ancien ministre et représentant de
notre pays à la FAO à Rome, de Attalah Allah Yarahmou, de Hadj Tahar , ingénieur agronome et ancien PAPC de Mekhareg, de Messaoud, de Belli , les plus jeunes je ne les connais pas



ledhem aissa 26/12/2010 13:47



والله بارك الله فيك على هذا النشر واللهم ارحمه وتغمده برحمتك الواسعة ومن هذا المنبر أدعوا الشيخ الحاج محمد بأن ننظم أياما دراسية أو معارض للصور أعلام المنطقة و نفتح المجال للجميع مثلا بالجامعة
 



LAGHOUATI 26/12/2010 14:15



بارك الله فيك أخي عيسى فكرة طيبة أتبناها كليا وأدعو إخواني للتفكير جيدا في هذا المقترح و تجميع كل ما يمكن تجميعه من وثائق  ٠و يمكن أيضا إشراك هيئات رسمية مثل متحف المجاهد وأخينا عطاء الله
طالبي