Qui se souvient de Mohamed Bouguerra, dit la « vedette » ?

Publié le par LAGHOUATI

Qui se souvient de Mohamed Bouguerra, dit la « vedette » ?
Qui se souvient de Mohamed Bouguerra, dit la « vedette » ?
Qui se souvient de Mohamed Bouguerra, dit la « vedette » ?
Qui se souvient de Mohamed Bouguerra, dit la « vedette » ?
Qui se souvient de Mohamed Bouguerra, dit la « vedette » ?

Qui se souvient de Mohamed Bouguerra,  dit la « vedette » ?

Cet après-midi du 27 juillet 2010, en écoutant la radio locale, je suis tombé sur une émission qui parlait de si Mohamed Bouguerra. Il s’agissait d’une émission qui portait le titre : « Evocations ». C’est une émission qui a dû être rediffusée  parce que notre ami est cloué au lit depuis de longs mois suite à un pic de tension. Nous lui souhaitons une rapide guérison et invitons tous ceux qui l’ont connu de prier Allah pour qu’il retrouve rapidement la santé.

Un prestigieux footballeur qui a fait les beaux jours du Racing de Laghouat vers les années 60, je me souviens parfaitement de lui avec sa taille longiligne, son teint blanc et surtout ses dribbles époustouflants qui laissent  souvent les arrières cloués au sol. Il avait commencé sa carrière sportive en 1958 en signant au RCL (Racing Club De Laghouat). Il avait d’immenses talents de footballeur qui lui valurent le surnom de « la vedette ». Il était redouté par tous les arrières des équipes de foot du département des oasis dans lequel évoluait le Racing ; il jouait à l’aile gauche de l’attaque et s’entendait parfaitement avec l’autre grande vedette de l’équipe, le regretté Abdelkader Benchenatti auquel il faisait de lumineuses passes en lui criant «  Rouh ya Abdelkader Dim wahdek ».

 Je m’en souviens très bien, bien que très jeune, de ces merveilleux moments de ce football léché, véritable ravissement pour nos yeux d’enfants ébahis par tant de charme et tant de générosité. Je me souviens encore des belles prouesses de Si attalah Khamassi, de si tayeb Zaabta, de si mohamed Rayane, de si bachir benhadj abdallah , de si bachir Bey,….

Intenses et merveilleux moments  pleins d’émotion que nous ont offerts ces véritables idoles que nous aimions et respections car ils ont hissé tout haut avec amour et abnégation l’étendard de toute une ville pendant de longues années. Ils méritent que l’on leur rende hommage et  que l’on se souvienne de ce qu’ils ont apporté à l’histoire du  sport de la ville. Ils sont vieux, parfois malades, ils ont un petit coin à « jnane el beylik »  où ils se voient tous les jours pour évoquer entre eux ces moments fabuleux que nous avons eu la belle chance de connaitre.

 

Mohamed Hadj Aissa le 28 juillet 2010

 

Si Hadj Mohamed nous a quittés depuis après avoir lutté contre la maladie de toutes ses forces . Nous avons pour lui , en ce samedi 22 Avril 2017 , une pieuse pensée , Allah yarahmou !

J'ai une pensée également pour ses enfants et en particulier Abdelkrim que j'ai connu le jour même des funérailles de son père ,à sa mère ....

Une pensée aussi pour ses anciens coéquipiers décédés et vivants : Abdelkader Bouchrit ( dit Benchenatti) ,à si Mohamed Bouaziz ,  à si hadj Mohamed Rayane, hadj Bachir Hadef , si Mohamed Hebboul ..... 

Qu'ALLAH accorde sa miséricorde à ceux qui nous ont quittés et santé et longue vie à ceux qui sont encore parmi nous ,

Mohamed Hadj Aissa le 22 Avril 2017 à  6 heures du matin 

 

 

 

Publié dans SOUVENIRS

Commenter cet article

Bouguerra 06/05/2017 07:56

Salam Si Mohamed ... Tu ne m'as jamais dit que j'ai de lointains cousins à Laghouat !
Mille mercis.

LAGHOUATI 06/05/2017 12:08

le nom Bouguerra existe un peu partout en Algérie

Dr. A. Benhaouache. 04/01/2012 14:56


Bouguerra la vedette,Benchenati "la flèche brune" Allah yarhamhoum,ce tandem magique qui à l'instar de Pelé et Garrincha,nos idoles de l'époque,enflammaient le stade de "garnison" et embaumaient
de fièrté nos coeurs d'enfants meurtris par l'injustice coloniale.


Le génie,le talent,la classe et l'humilité, cette humble majesté qui était leur marque de fabrique.

Benmebarek 03/01/2012 11:39


Cher Mohamed bonjour


Comme chaque matin: Google...Hadj aissa Laghouat...Le blog de l'histoire et de la culture...et ce matin :la question! et quelle question!


Qui se souvient de ....?


Tu viens de créer la machine à remonter le temps dont tu parlais hier.


Elle remonte le temps et assure le transport.


Elle m'a remonté dans le temps 54 ans en arriere et m'a déposé au stade "garnison",sur la touche gauche à 10 m du corner selon que l'adversaire avait les bois sud ou nord.


L'adversaire bien sûr,était celui qui jouait contre le Racing Laghouat.


Les impressions et sentiments de cette époque,j'espère qu'on aura le temps d'en parler en d'autres circonstances.


رحم الله  سي  محمد  و الهم  ذويه  الصبر و السلوان

Soukehal Djamal Abdenasser 03/01/2012 07:57


Si Mohammed, vous remuez le couteau dan la pluie.


à l'époque on s'identifiait aux grand joueurs Laghouatis et le sport à Laghouat se portait bien. et maintenant ? le sport est à la traîne faute de sportifs Laghouatis de renom,...


par politesse, par urbanité, par.... je ne parle pas des autres segments ...... je commencerai par l'action de NSK et les retardataires........ne remuons pas le couteau dans la plaie..... oua el
feham yafham.....bonne journée ....

Samir 30/07/2010 13:55



C'est prodigieux les noms prestigieux de gens illustres que rengorge cette ville et qui sont dans les oubliettes .Samir Amirouche Ouramdane



Amine Lotfi 30/07/2010 11:01



Il est malheureux de parler de gens illustres au passé c'est une réaction typiquement algerienne de toujours réagir aprés coup confirmons un peu l'adage qui dit " de son vivant il avait envie
d'une datte et à sa mort on a mis à sa disposition un régime de dattes" merci quand meme de continuer à évoquer tous ses personnages qui ont marqué par leurs presences et leurs auras l'histoire
de cette ville qui a besoin d'un serieux lifting.Amine Lotfi



Krim 29/07/2010 20:21



Bonjour,


je voudrais tout simplement vous dire merci pour ces éloges,effectivement mon pére a besoin de toutes vos priéres, je saisis cette occasion pour remercier la radio locale de laghouat d'avoir
eu l'initiative de rediffuser cette émission.


(bien que ma mére a eu du mal a se remettre aprés avoir écouter l'émission)


merci également à ses amis(de laghouat) qui ne l'ont pas oublié et qui lui redent souvent visite, merci aussi à son ami intime( Mr SACI Bailiche) qui vient souvent d'alger pour lui
rendre visite é... combien, je sens mon pére heureux quand il voit bailiche.


je voudrais rendre hommage à travers votre site au regrétté Salah BRAHIMI


(ex wali de laghouat ) qui est résté fidéle en amitiée envers mes parents, ce dernier a téléphoné cinq jours avant sa mort pour avoir des nouvelles de mon pére.


trés touché par votre article.


Merci.


Krim BOUGUERRA