Regards sur notre région - Extraits du livre "Laghouat, Essai d'histoire sociale" d'Odette PETIT - suite

Publié le par LAGHOUATI

Regards sur notre région - Extraits du livre "Laghouat, Essai d'histoire sociale" d'Odette PETIT - suite

Sont également compris dans le Cercle de Laghouat, l'Aghalik des Larbaa (Harazlia, Maamar, Hajjaj, Ouled Salah et Ouled Sidi Atallah), ainsi que le Bachaghalik des Ouled Naïl, le Caïdat des Ouled Ben Salem et la Confédération de l'Oued M'zab dont les villes ne sont placées que sous la surveillance politique du commandement de Laghouat. Ce Cercle est confié au commandant Du Barail, promu en mars 1855 lieutenant colonel.

Le commandant Margueritte lui succède et fait régner pendant quelques années une paix relative.

Mais, à partir de 1860, les insurrections se multiplient et, en 1864, le colonel Margueritte écrit au Maréchal Randon : » Un certain malaise pèse sur le peuple arabe depuis deux ou trois ans; il provient de l'introduction dans ses mœurs d'un excès de réglementation et de sujétions nouvelles insuffisamment appuyées par la force ou indiquées par la nécessité. Le fanatisme, assoupi pendant une assez longue période, s'est réveillé par l'action de ses plus ferventes adeptes... L'autorité, divisée, a montré dans ses luttes nos faiblesses au peuple arabe, et s'est dépouillée ainsi de son prestige. Les essais de nos formes administratives et judiciaires, faits sur la plupart des chefs arabes et sur les tribus qui avoisinent nos centres, ont été l'occasion de prêts usuraires, de transactions de toutes sortes, auxquels les juifs, avec leur funeste habileté, ont su les entraîner, et la source de mille vexations imputées en mauvaise part à l'autorité française. »

à suivre

Par Ahmed Mechattah

Publié dans AHMED MECHATTAH

Commenter cet article

Soukehal Djamal Abdenasser 19/02/2011 08:13



Au fait la maison, c'est celle des Bouameur (rue du 1er Novembre) ex dépôt de la Chamma Laghouatia, et non pas celle des Dehina comme je l'avais suggéré. Cette photo de Medersiens Laghouatis a
été prise dans la propriété des Bouameur. Les Bouameur ont fait beaucoup pour Laghouat. Merci. Si vous pouviez m'apporter d'autres informations complémentaires. 



Soukehal Djamal Abdenasser 19/02/2011 07:52



Ceci démontre l'importance de cette ville martyre. L'apprivoiser = le calme.


Laghouat a été un bastion pour les différentes révolutions. Je ne parlerai pas du commerce ????????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!