Regards sur notre région - Extraits du livre "Laghouat, Essai d'histoire sociale" d'Odette PETIT - suite :Artisanat local

Publié le par LAGHOUATI

Regards sur notre région - Extraits du livre "Laghouat, Essai d'histoire sociale" d'Odette PETIT -suite

Artisanat local

Avec l'agriculture et l'élevage, l'artisanat constitue le troisième pilier de l'économie de Laghouat. Cet artisanat est une grande partie représenté par le tissage, mais il existe quelques artisans exerçant dans d'autres branches de ce que l'on est convenu d'appeler l'artisanat d'art, et de plus de laghouatis travaillent dans le cadre de l'artisanat utilitaire.

L'activité artisanale est fort ancienne : en 1860, le Commandant Supérieur de Laghouat observe qu'une des principales industries du pays est la fabrication des tissus de laine. Pour développer le tissage, Margueritte fait venir des artisans algériens et la charge d'apprendre aux Laghouatis la confection de tapis à longues laines (frech) et de couvertures de chevaux (djellals). Des spécialistes viennent également de Tunis pour enseigner l'art de teindre les tentures locales (djerbis, oussada) tissées par les Laghouaties et dont la fabrication, ainsi que celle des burnous, haïks et gandouras, prend un nouvel essor.


Prochain article : Tapis laghouati


A suivre ...  


Par Ahmed Mechattah

 

Publié dans AHMED MECHATTAH

Commenter cet article

Samir 10/03/2011 13:47


Le vide est l'étendard et l'écusson de décideurs en déphasage.......Samir Amirouche Ouramdane d'Azzouza


Soukehal Djamal Abdenasser 10/03/2011 07:36



Que font nos décideurs. Plus d'artisanat, plus de jardins, plus de.......


à croire qu'il y a du Attila le Hun dans nos décideurs.