Souvenirs d'enfance : "Et c’est tout ce qui comptait !..." se souvient l'amie du blog.

Publié le par LAGHOUATI

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Une amie sur l'article Mes plus douloureux souvenirs d'enfance., sur votre blog Le blog de l'histoire et de la culture de la ville de LAGHOUAT

Extrait du commentaire:
ACB0034_1.jpg
Moi je me souviens encore d’une bonne fessée bien méritée. 


Ma grand-mère  était partie en France pour préparer le trousseau de ma tante qui devait se marier cette année-là, ce qui nous vaudra, mes sœurs et moi , de belles robes blanches de demoiselles d'honneur de chez Pronuptia.

Je ne vous raconte pas la joie ! Des répétitions quotidiennes pour la préparation du jour J. Que du bonheur !


Malheureusement le mariage de ma tante fut reporté. En plus aucune autre fête de mariage  à l'horizon ! Qu'allaient devenir nos jolies robes… !?

Mais voilà qu’une bonne nouvelle s’annonça !


Une amie de maman l’invita pour son mariage et la pria de ramener les filles avec elle. L’occasion tant espérée ! Papa s’imposa strictement, sous prétexte qu’on allait gâcher le plaisir de la fête à maman,  puisque elle  allait devoir nous surveiller et s’occuper de nous au lieu d’avoir du bon temps ! Donc les filles devaient rester à la maison. Le problème c’est que
mon père ne revenait jamais sur ses décisions. Il était très ferme ! Ma patience avait atteint sa limite.

Pour moi hors de question ! Je n’allais pas céder.


Je me suis assuré que tout le monde faisait la sieste. Puis j’ai rejoint maman au mariage ! Quand je suis arrivée chez la famille Aouissi  la fête  battait son plein. La mariée était ravissante, les gâteaux délicieux et
l'ambiance magnifique. Quant à moi  j'ai fait sensation avec ma robe ! 


Le seul inconvénient était de devoir ma cacher derrière les femmes pour éviter que maman ne s’aperçoive de ma présence.

Je m’amusais tellement que je n’ai pas vu le temps passer.


Maman n’était plus là ! Qu'est ce qui m'attendait à mon retour?


 Papa très furieux me colla une bonne fessée dans les règles de l’art !


Peu importe la douleur du châtiment ! Dans ma tête j’étais heureuse d’avoir pu profiter de ma jolie robe. 

 Et c’est tout ce qui comptait !

 

Publié dans SOUVENIRS

Commenter cet article

Une amie 29/12/2014 09:05


Bonjour chers amis vous avez tout à fait raison.
 Nekber wou nanssaha  …  Seulement je dois dire que si c'était à refaire, je le referais sans hésiter. 



sarvenazian 28/12/2014 13:59


salam,


Entre nous, la fessée en valait bien la peine, vu que l'amie du blog a porté sa robe (donc pas de regrets) mais aussi le fait qu'elle ait assisté à la fête en valait la peine aussi, je suis sûre
que bien que se rappelant de l'acte "fessée" elle ne se rappelle plus de la douleur occasionnée (nos parents nous ayant toujours dit : une fois grande tu oublieras !


salam

LAGHOUATI 28/12/2014 16:54



تكبر و تنساها